UNE MENTALITE DURE A CUIRE

UNE MENTALITE DURE A CUIRE

 

La lettre ci-dessous parle par elle-même. Elle fut adressée en juillet dernier au directeur de la revue L'Église de Montréal, par Louise Roy (Marie-Eve) qui, en tant que religieuse, est d'autant mieux placée pour revendiquer sa place parmi les "ressources de l'Eglise"...

 

"Je viens de lire dans la revue L'Eglise de Montréal ,du 11 courant, l'article intitulé "Rapport sur l'état des ressources humaines de l'Église catholique "au Canada", rapport qui m'a vivement intéressée.

 

"Par ailleurs, j'ai été surprise qu'il ne soit question presque exclusivement que du clergé: sur 31 points mentionnés, à peine trois font mention des laies, des frères, des religieuses, des diacres. De toute évidence, le titre ne correspond pas à la substance du texte. Il nous donne l'impression que l'Église catholique au Canada", c'est le clergé. Pourtant Vatican II définit l'Église comme "le peuple de Dieu. Et le clergé lui-même dira aux "fidèles", surtout pour solliciter leur aide: l'Église, c'est "vous". Libre à vous de communiquer un rapport sur l'état du clergé au Canada. Mais, je vous prie, veuillez ne pas renforcer l'ancienne mentalité qui identifiait l'Église aux prêtres et aux évêques. J'ose espérer que je suis encore, avec mes semblables, parmi les ressources humaines de l'Église catholique.