Billet…

Une jeune audace
Publié dans la revue: 
No. 125 - Une autre parole sur Marie

Une nouvelle charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée a officiellement été signée le 16 octobre 2009 par des gens de l’industrie de la mode à Montréal. Elle a été lancée en présence de la ministre responsable de la Condition féminine,

Christine St-Pierre.

 

Cette annonce surprend de prime abord par son aspect tout à fait inédit. Cette charte vient soutenir les efforts des personnes qui luttent contre des images toutes fabriquées dans le milieu de la mode et de la publicité pour des femmes minces, et qui poussent à l’anorexie et la boulimie. Sept principes y sont proposés tels que : « promouvoir une diversité d’images corporelles comprenant des tailles, des proportions et des âges variés, dissuader les comportements excessifs de contrôle du poids ou de modification exagérée de l’apparence ». Vous pouvez consulter le document sur le site du Secrétariat à la condition féminine : www.scf.gouv.qc.ca. Dans la bulle « recherche», inscrivez le nom de la Charte.

 

Ce sont deux jeunes filles, Jacinthe Veillette et Léa Clermont-Dion, qui sont au point de départ de cette charte. Elles avaient fait signer une pétition et demandé au gouvernement du Québec d’intervenir concernant les images de maigreur et les images irréalistes de femmes projetées dans les médias. Le succès de leurs démarches montre qu’il ne faut jamais craindre de pousser plus loin des initiatives qui s’imposent, et que tout peut réussir peu importe l’âge.

 

Il me semble qu’un vent de jeunesse souffle sur le féminisme. Que ce soit la Charte  québécoise pour une image saine et diversifiée, le rassemblement pancanadien de 500 jeunes féministes, les ReBELLES, en octobre 2008 ou l'élection d’Alexandra Conradi comme présidente de la Fédération des Femmes

du Québec, en septembre 2009, ces événements apportent une ardeur nouvelle au mouvement féministe au Québec. L’autre Parole souhaite saluer cet élan de jeune audace.