Garant, Élisabeth

Directrice du Centre Justice et Foi et de la revue Relations.

RELATIONS : UNE PRISE DE PAROLE FORTE POUR LA JUSTICE DEPUIS 75 ANS

En 1941, de jeunes jésuites — fraîchement formés en sciences sociales en Europe — décidèrent de fonder une revue « engagée socialement, mordant sur l’actualité, largement ouverte sur le monde, et surtout sur la réalité sociale de chez nous » selon Jean-d’Auteuil Richard s.j. qui fut le premier directeur de Relations en 1941. Une orientation à laquelle la revue reste toujours fidèle après  75 ans de publication sans interruption.

DÉBATS SUR LA LAÏCITÉ ET LA PLACE DES FEMMES EN ÉGLISE LES CONDITIONS D’UNE INFLUENCE FÉCONDE

Dans le dossier « Féminismes : état des lieux » de Relations (janvier-février 2013), j’affirmais que les femmes catholiques avaient « utilisé tous les recours possibles pour tenter de faire évoluer de l’intérieur leur tradition religieuse en prenant appui sur les avancées faites par les femmes dans les autres sphères de la vie collective ».

35 ANS DE PAROLES LIBRES, LIBÉRATRICES ET CRÉATIVES

Avant de témoigner de l’apport de 35 ans de présence d’un discours féministe et chrétien et de réfléchir à son avenir, il me semble important d’exprimer ma reconnaissance à celles qui ont permis que se réalise cette expérience novatrice de notre histoire de croyantes au Québec et qu’elle se poursuive dans le temps. Je tiens à vous rendre hommage parce que votre discours a toujours d’abord été un engagement.

L’ENGAGEMENT POUR LA JUSTICE SOCIALE MIS À MAL PAR L’AUTORITARISME

Le temps de préparation à Pâques 2011 a été marqué au Québec et au Canada, par un triste événement qui a indigné et blessé un grand nombre de personnes engagées en faveur de la justice sociale au nom de leur foi chrétienne. À l’occasion de la campagne Carême de partage de  Développement et Paix, une intervention de l’Archevêque d’Ottawa, monseigneur Terrence Prendergast, amenait  Développement et Paix à annuler les conférences publiques que devait donner leur partenaire de longue date : Luis Arriaga, jésuite et directeur du  Centre Prodh.

Billet

PRISE DE POSITION DU CENTRE JUSTICE ET FOI SUR LES PROPOS DU CARDINAL

Les propos du cardinal Marc Ouellet tenus en mai dernier ont suscité de vives réactions, dans l’Église ainsi que dans l’ensemble de la société. Le Centre justice et foi déplore ce type de prise de position de l’archevêque de Québec qui n’a pour effet que de générer la division, la colère et les polarisations extrêmes.

Caricature de la réflexion morale

L’avortement est un enjeu délicat, complexe et dramatique.

Syndiquer le contenu