Nduwimana, Françoise

Avec mes yeux d’étrangère

Ne vous offusquez pas, femmes de L’autre Parole, de l’étiquette «étrangère» que je m’accole à travers ce témoignage. Ne l’interprétez pas sous le prisme de la différenciation. Entendez-la plutôt sous la connotation de celle qui vous scrute, certes de l’extérieur, mais avec un œil intéressé. Car nulle ombre d’un doute que mes yeux de personne nouvellement arrivée au Québec m’ouvrent mieux à la profondeur de l’œuvre que vous défendez, bec et ongles.

Syndiquer le contenu