Pedneault, Hélène

Manifeste des femmes du Québec de l'an 2000

Marche mondiale des femmes 2000

Manifeste des femmes du Québec de l'an 2000

 

Ce Manifeste, écrit par Hélène Pedneault et dédié à la mémoire de Léa Roback, a été lu par six comédiennes lors du rassemblement national, à Montréal, le 14 octobre 2000.

LA DÉCLARATION DE PAIX DES FEMMES

Il y a 300 ans, ils étaient trente-neuf et un à se réconcilier sous l’arbre sacré de la paix. Il y a 300 ans, ils étaient 39 hommes rouges et un homme blanc à signer un traité de paix, sans les femmes. Pendant que les hommes signent des Grand Paix qui s’inscrivent en lettres d’or dans l’Histoire, les femmes signent des milliers de petites Paix à chaque minute dans leur famille, dans leur couple, entre leurs enfants, des petites paix qui s’inscrivent en lettres de vent et d’eau dans l’esprit, le territoire invisible des femmes. La Paix est de toutes les couleurs. Comment pouvons-nous être des ennemis?

LA DÉCLARATION DE PAIX DES FEMMES

Il y a 300 ans, ils étaient trente-neuf et un à se réconcilier sous l’arbre sacré de la paix. Il y a 300 ans, ils étaient 39 hommes rouges et un homme blanc à signer un traité de paix, sans les femmes. Pendant que les hommes signent des Grand Paix qui s’inscrivent en lettres d’or dans l’Histoire, les femmes signent des milliers de petites Paix à chaque minute dans leur famille, dans leur couple, entre leurs enfants, des petites paix qui s’inscrivent en lettres de vent et d’eau dans l’esprit, le territoire invisible des femmes. La Paix est de toutes les couleurs. Comment pouvons-nous être des ennemis?

Déclaration de Paix des femmes

Pour le 300e anniversaire de la grande Paix de Montréal

Il y a 300 ans, ils étaient trente-neuf et un à se réconcilier sous l’arbre sacré de la Paix.

Syndiquer le contenu