Brèves, octobre 2014

Saviez-vous que le titre de Docteure honoris causa a été accordé à la théologienne Ivone Gebara au cours du deuxième congrès international sur la religion, les médias et la culture qui a eu lieu du 8 au 12 septembre 2014 à São Leopoldo, Rio Grande do Sul, au Brésil. Source d’inspiration importante pour les femmes de la collective L’autre Parole, nous saluons cette reconnaissance accordée à cette grande intellectuelle qui a développé depuis plus de trois décennies une théologie féministe et de la libération. [C.T.] Pour plus d’informations : www.waterwomensalliance.org (Women's Alliance for Theology, Ethics, and Ritual, WATER) Celebration of Ivone Gebara – September 10th Live Stream Event

Trente-six membres de la société civile québécoise au Forum social mondial sur la paix à Sarajevo – juin 2014 Parmi les membres de cette délégation, nous retrouvions entre autres Suzanne Loiselle de L'Entraide missionnaire qui, avec Mouloud Idir, du Centre Justice et Foi ont représenté le Collectif Échec à la guerre. Cinq grandes thématiques structuraient la programmation et la question des femmes a été mise de l’avant : 1. Une culture de paix et de non-violence; 2. Genre, femmes et paix; 3. Le devoir de mémoire; 4. Paix et justice sociale; 5. Les alternatives au militarisme. À l'intérieur de ce Forum s'est tenue une conférence internationale sur La place des femmes dans la guerre [1914-2014]. [C.T.] Source : http://www.aqoci.qc.ca/spip.php?page=recherche&recherche=sarajevo&x=0&y=0 AQOCI/Collectif de la société civile québécoise au FSM-Paix, Sarajevo 2014 http://www.echecalaguerre.org/

 

La religieuse italienne Mary Melone a été nommée rectrice de l’Antonianum. La Congrégation pour l’éducation catholique nomme ainsi pour la première fois une femme à la tête d’une université pontificale. Sœur Mary Melone était déjà doyenne, depuis 2011, de la Faculté de théologie de ce même établissement. Âgée de 49 ans, elle appartient à l’institut religieux des Sœurs franciscaines angélines. Elle occupera son poste de rectrice de 2014 à 2017. Dans un article de Vatican Insider – La Stampa, on rappelle que lors de sa nomination comme doyenne, elle a dit que, pour elle, il n’y a qu’une seule théologie qui étudie le mystère. L’approche du mystère par une femme est différente de celle d’un homme. Par ailleurs, il y a peut-être eu un temps pour les comparaisons homme/femme croit-elle, mais quant à savoir si c’est encore pertinent dans le monde d’aujourd’hui, elle ne le sait pas. Une chose est certaine, il faudrait plus de places pour les femmes. Elle croit au rôle que les femmes peuvent et doivent jouer pour établir leur place. Dossier à suivre quant à savoir l’impact de cette nomination. [Traduction libre] [C.T. et M.H.] Source : http://vaticaninsider.lastampa.it/en/the-vatican/detail/articolo/fede-faith-fe-donne-women-mujeres-35058/

 

Le centre Genre en Christianisme, animé par FHEDLES  (Paris), recevait le 12 juin 2014 Pierrette Daviau, professeure de théologie pratique et pastorale à l’université Saint Paul d’Ottawa sur le thème : « Quelle ouverture pour la parité femmes/hommes avec le pape François? » Selon madame Daviau, malgré la simplicité et l’humilité du personnage et un courant plus pastoral que dogmatique, il n’y a rien de véritablement neuf… L’ordination des femmes reste encore soumise au verrou théologique mis en place par Jean-Paul II. Dans l’encyclique Evangelii Gaudium, sont toujours louées les qualités féminines naturalisées. Le rôle irremplaçable des femmes dans la famille reste idéalisé sans forcément rejoindre le vécu des femmes. Le pape parle de justice, mais pas d’égalité femme/homme. Les filières de théologie féministe restent marginales, peu connues, peu fréquentées, et peu estimées par les hommes. [C.T.]  Pour un complément d’information, voir le site : http://fhedles.fr/  Source : Texte complet dans Lettre d'infos de FHEDLES : égalité F/H et droits et libertés dans les Églises et la société du           28 juin2014.

 

Soudan : une histoire tragique dont la finale est heureuse. En mai 2014, la chrétienne Meriam Yahia Ibrahim Ishag avait été condamnée à 100 coups de fouet pour adultère et à la mort par pendaison pour apostasie. Enceinte, la femme a accouché alors qu’elle était en prison. Cette condamnation était prononcée en vertu du fait que le mariage entre une femme musulmane et un homme non musulman n’est pas reconnu par les autorités soudanaises. La communauté internationale s’en est émue et les pressions ont permis que la femme, son mari et leurs deux enfants quittent le Soudan pour une destination européenne. La famille a été reçue par le pape François. [C.T. et M.H.]  Source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Italie-accueille-la-Soudanaise-chretienne-condamnee-a-mort-2014-07-24-1183364

 

Beijing + 20 Autonomisation des femmes, autonomisation de l’humanité : Imaginez! C’est en mars 2015 que la Commission de la femme de l’ONU entreprendra un examen des progrès réalisés depuis la Conférence de Beijing de 1995. ONU Femmes a lancé une campagne d’une durée d’un an pour redynamiser la vision formulée à la Conférence de Beijing de 1995 sur les femmes. Pour un complément d'information, sur le travail d’ONU Femmes voir : http://www.unwomen.org/fr/csw/csw59-2015 [C.T. et M.H.] Sources : Bulletin NetFemmes 137, article soumis par Mélissa Lessard le 22 mai 2014 http://www.unwomen.org/fr/csw/csw59-2015

 

Rapport Creuser plus loin : pour une meilleure action en faveur des droits mondiaux des filles et des femmes. Cette étude, issue de la collaboration de Carrefour International, Fonds international du  MATCH pour les femmes, Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), Oxfam Canada et Inter Pares, explore le type de programmation effectué par les organisations de la société civile (OSC) en appui aux filles et aux femmes, les tendances dans l’octroi de subventions internationales par les fondations canadiennes et la tendance dans le financement relatif aux programmes d’égalité des sexes par l’Agence canadienne de développement international (ACDI). [C.T.] Pour consulter le rapport : http://www.cintl.org/document.doc?id=914  Sources : Bulletin NetFemmes 137, article soumis par Mélissa Lessard le 2 juin 2014 www.cintl.org/document.doc?id=914

 

Lancement d’une plateforme pour une Europe des droits des femmes. La construction européenne a joué un rôle moteur dans la progression des droits des femmes. Des engagements concrets doivent être pris pour que la parité et l’égalité soient installées au cœur des institutions et des politiques européennes et pour que l’Union européenne reste le modèle et le fer de lance du combat pour les droits des femmes dans le monde. C’est le sens de la plateforme Pour une Europe des Droits des femmes qui, sous l’impulsion de la France, a été signée le 16 avril par des lauréates du Prix Nobel de la Paix et la vice-première ministre belge, entre autres. [C.T.] Source : Bulletin NetFemmes 136, article soumis par Mélissa Lessard le 17 avril 2014

Deux tristes jours pour les droits des femmes, deux femmes engagées ne sont plus. Salwa Bugaighis, cette militante féministe, brillante juriste de 51 ans, une des figures de la révolution libyenne contre le colonel Kadhafi en 2011, a été assassinée à son domicile en Libye, le 25 juin 2014. Pour un complément d’information [C.T.] Source : www.lemonde.fr/libye/article/2014/06/26/salwa-bugaighis-assassinee-en-libye-une-femme-tres-courageuse_4446377_3382.html Le 24 juin 2014, Mme Florence Ali, Présidente du Comité national CI-AF du Ghana (GAWW) (Association ghanéenne pour le bien-être de la femme) et Vice-Présidente du Comité Inter-Africain, décédait des suites d'une courte maladie. Pendant plus de 20 ans, Florence Ali s'est consacrée à la noble cause pour les droits des femmes et des enfants en Afrique et dans le monde. [C.T.] Source : www.iac-ciaf.net

 

Les femmes africaines et le leadership politique. Des femmes africaines de 15 pays à travers le continent se sont réunies à Nairobi (Kenya) les 23 et 24 avril 2014 pour délibérer et concevoir des stratégies sur le leadership politique féminin en Afrique. Parmi les sujets abordés notons le militarisme et les fondamentalismes croissants dans la région. Prochaine étape, une rencontre sur la question du Leadership Politique des femmes africaines à Abidjan, en Côte d’Ivoire en novembre 2014. [C.T. et M.H.] Sources : Bulletin NetFemmes 137, article soumis par Mélissa Lessard le 5 mai 2014 http://www.wikigender.org/index.php/African_Women_Convene_to_Deliberate_and_Strategize_on_Political_Leadership  (information en anglais et en français sur le site)

 

L’Association pour le progrès des communications (APC) a tenu une réunion mondiale sur le thème du genre, de la sexualité et de l’Internet, en Malaisie, du 12 au 17 avril 2014. Cette rencontre visait à analyser et mieux comprendre, collectivement, ce à quoi ressemble un Internet féministe. L’Association pour les droits de la femme et le développement (AWID) s’est entretenue avec Nadine Moawad à propos de cette réunion et du projet EROTICS de l’APC. L’article est disponible à l’adresse suivante : http://www.awid.org/fre/Library/A-quoi-ressemblerait-un-Internet-feministe

 

À lire également, un article de Minna Salami dont le titre est : Comment les féministes africaines se servent de l’Internet pour changer la vie des femmes – voir à : http://www.apc.org/fr/news/comment-les-feministes-africaines-se-servent-de-li. Ainsi, ce qui hier relevait de la pure fiction – que les femmes du monde aient un accès instantané à un outil pour communiquer entre elles et bousculer l’ordre établi – est aujourd’hui une réalité, grâce à Internet. [C.T.] Source :       Bulletin NetFemmes137, articles soumis par Mélissa Lessard les 15 et 30 mai 2014 http://www.awid.org/fre/Library/A-quoi-ressemblerait-un-Internet-feministe  http://www.apc.org/fr/news/comment-les-feministes-africaines-se-servent-de-li

Le 16 juin 2014, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) organisait l’action : « Dénonçons l’indifférence! Exigeons une commission d’enquête nationale sur les femmes autochtones disparues/assassinées ». Cette action découle tant des revendications des femmes autochtones que d’un récent rapport de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) intitulé : Les femmes autochtones disparues et assassinées : un aperçu opérationnel national, lequel dénombre 1186 femmes autochtones disparues et assassinées au Canada entre 1980 et 2012, dont 1117 homicides. Le taux de femmes victimes de violences est trois fois plus élevé chez les femmes autochtones que les femmes allochtones. Les Sœurs par l’esprit, issues de l’Association des femmes autochtones du Canada ont recueilli des données révélant une aggravation de la situation ces 10 dernières années (au Canada, 582 femmes autochtones ont été portées disparues entre 1960 et 2010 dont 39 % entre 2000 et 2010). [C.T. et M.H.] Pour un complément d’informations tant pour la FFQ que pour la GRC voir : http://www.ffq.qc.ca/2014/06/16-juin-denoncons-lindifference-exigeons-une-commission/ http://www.rcmp-grc.gc.ca/pubs/mmaw-faapd-fra.htm  

 

Portrait de l’industrie du sexe et des besoins des femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution. Le Portrait de l’industrie du sexe est une réédition et une bonification du portrait déjà réalisé par la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) en 2011. L’étude vise à connaître les besoins des femmes qui ont un vécu ou ont été dans l’industrie du sexe pour mieux baliser les services requis. Les chercheuses et enquêtrices de la CLES ont rencontré 109 femmes tant de Montréal et Québec que de Chicoutimi, Gatineau, Sherbrooke et Val-d’Or. [C.T.] Pour consulter le sommaire de la recherche, voir : http://www.lacles.org/portrait-de-lindustrie-du-sexe-et-des-besoins-des-femmes-ayant-un-vecu-en-lien-avec-la-prostitution Sources : Bulletin NetFemmes 137, article soumis par Mélissa Lessard le 29 mai 2014 http://www.lacles.org/portrait-de-lindustrie-du-sexe-et-des-besoins-des-femmes-ayant-un-vecu-en-lien-avec-la-prostitution

 

Pendant plusieurs années, trois agentes du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont répondu aux plaintes des travailleuses du sexe, leur assurant qu’elles seraient écoutées et qu’elles ne risquaient pas d’être arrêtées. L’an dernier, elles ont été affectées à d’autres fonctions. Depuis, les travailleuses du sexe sont de retour à la case départ. Voilà ce qui se passe quand des services offerts tiennent souvent aux personnes en place et non à processus qui permet de poursuivre le soutien indépendamment des personnes en place. [C.T.] Sources :           Isabelle Hachey, La Presse, 23 avril 2013 http://www.lapresse.ca/actualites/201404/22/01-4759902-des-travailleuses-du-sexe-sestiment-mal-protegees.php Bulletin NetFemmes 136, article soumis par Mélissa Lessard le 23 avril 2014

 

Saviez-vous que des photos de petites filles qui posent maquillées et en sous-vêtements font scandale sur le web. Dans une entrevue donnée à la radio de Radio Canada, la sexologue Jocelyne Robert indique que les photos publiées dans la revue Vogue Kids envoient le message suivant : « Je suis offerte, je suis un objet sexuel et de consommation. ». Elle ajoute que c'est une exploitation des corps d'enfants à des fins mercantiles et sexuelles. [M.J.R.] Source : http://ici.radio-canada.ca/emissions/c_est_pas_trop_tot/2014-2015/chronique.asp?idChronique=348997

 

La violence sexuelle des propriétaires envers les femmes locataires est une situation plus répandue qu’on ne le croit. De nombreuses femmes subissent de la violence sexuelle de la part de leur propriétaire. C’est ce qu’ont découvert les organisatrices du Centre d’éducation et d’action des femmes (CÉAF) du Centre-Sud de Montréal, alors qu’elles sollicitaient des témoignages de femmes sur leurs conditions de logement. [C.T.] Sources : Montepetit, Caroline, Le Devoir, 17 avril 2014. Bulletin NetFemmes136, article soumis par Mélissa Lessard le 17 avril 2014 http://cdeacf.ca/actualite/2014/04/17/violence-sexuelle-proprietaires-situation-taboue-plus

 

Mutilations génitales. Réagissant à une modification du guide de pratique de la Société des obstétriciens gynécologues du Canada (SOGC) qui semble ouvrir la porte à la pratique de la réinfibulation vaginale, le Collège des médecins du Québec a réitéré qu’il s’agit d’une mutilation génitale, qu’elle est criminelle et qu’elle ne sera pas tolérée. [C.T.] Sources :           Daoust-Boisvert, Amélie. Le Devoir, 16 avril 2014 Bulletin NetFemmes 136, article soumis par Mélissa Lessard le 16 avril 2014 http://cdeacf.ca/actualite/2014/04/16/ouverture-aux-mutilations-vaginales-stupefaction-quebec

 

À l’été 2014, l’Association pour la santé publique du Québec : (ASPQ) lançait un Guide pour porter plainte contre la promotion du modèle unique de beauté dans l’environnement socioculturel. Cet outil vise à éveiller le sens critique du public à l’égard des images qui nous sont présentées, souvent dès le plus jeune âge. La population est donc invitée à partager des exemples d’images de stigmatisation à l’égard du poids, d’hypersexualisation, de maigreur extrême, etc. Pour consulter le guide, il suffit d’aller à l’adresse suivante : http://www.aspq.org/uploads/pdf/53c7ed87a778aweb-aspq-guide_porter_plainte_vf.pdf Cette initiative vise également à donner un second souffle aux activités ayant mené, à l’automne 2009, à la création de la Charte pour une image corporelle saine et diversifiée (CHIC) (Texte de la CHIC en PDF) laquelle a permis de mobiliser des milliers de personnes sur la question de l’idéal de minceur trop largement véhiculé. [C.T.] Source : http://www.aspq.org/uploads/pdf/53c7ed87a778aweb-aspq-guide_porter_plainte_vf.pdf

 

Un projet intemporel sur l’histoire et l’influence des Franco-Ontariennes. Comme les penseuses du projet le disent, « [l] es femmes sont souvent les Grandes Oubliées des archives] alors pour remédier à la situation le projet HISTOIRES PLURIELLES offre un espace où les femmes et les hommes de l’Ontario français peuvent déposer des hommages et souligner les contributions de leurs mères, grand-mères et arrières-grands-mères. Il suffit de se rendre sur le site à : http://histoiresplurielles.wordpress.com/ pour lire ou soumettre vos textes, diaporamas, ou vidéos. [C.T. et M.H.] Sources :  http://histoiresplurielles.wordpress.com/ http://www.matticevalcote.ca/mattice/PDFGeneral/HISTOIRESPLURIELLES.pdf

 

Le 14 septembre 2014, on pouvait lire en ligne, dans Le Huffington Post français, un article intitulé Ces expressions sexistes qui nous rendent (vraiment) “hystériques”. On y relève quelques expressions à saveur misogynes issues de la langue française qui en accommodent plus d'un au quotidien. Pensons seulement aux expressions : “Avoir des couilles”, “Femmelette” ou “Garçon manqué” pour comprendre de quoi, il s'agit. [M.J.R.] Sources :           http://www.huffingtonpost.fr/2014/09/14/expressions-sexistes-qui-rendent-hysteriques_n_5810006.html?ir=France http://www.terrafemina.com/societe/societe/articles/48225-elle-a-ses-regles-ou-quoi-ces-expressions-sexistes-qui-nous-          rendent-vraiment-hysteriques.html

 

Les anti-choix et les élections fédérales de 2015. Le mouvement anti-choix s’organise en vue de la prochaine élection fédérale. L’organisme Campaign Life Coalition cible les 30 nouvelles circonscriptions qui s’ajouteront à la carte électorale en noyautant les associations des principaux partis pour faire en sorte qu’ils présentent des candidat-e-s opposé-e-s à l’avortement. Le Québec pourrait-il être le siège de telles luttes? C’est un dossier à suivre. Par ailleurs, les positions du chef du Parti Libéral du Canada et du Nouveau Parti Démocratique sont connues – c’est la ligne de parti qui s’appliquerait lors d’un vote en chambre et les partis sont pour le libre choix en matière d’avortement. On connaît également la demande de sept ex-députés libéraux à leur chef : reculer sur la question de l’avortement. [C.T. et M.H.] Source :  Buzzetti, Hélène. Le Devoir, 8 mai 2014. http://www.ledevoir.com/politique/canada/407707/les-pro-vie-veulent-noyauter-les-partis-en-vue-de-2015 Bulletin NetFemmes 137, article soumis par Mélissa Lessard le 8 mai 2014 Buzzetti, Hélène. Le Devoir, 19 septembre 2014 http://www.ledevoir.com/politique/canada/418945/candidats-pro-choix-sept-ex-deputes-liberaux-demandent-a-trudeau-de-reculer

 

En réponse à ce nouveau mouvement qui envahit les réseaux sociaux où des jeunes femmes posent avec une affiche qui explique, en quelques mots, pourquoi elles ne sont pas féministes, on pouvait lire à la page A13 de La Presse du samedi 6 septembre 2014, un appel aux lecteurs et lectrices. La Presse invitait les femmes et les hommes à faire parvenir à feminisme@lapresse.ca une photo de soi avec une affiche où il est expliqué en une phrase pourquoi vous êtes ou n'êtes pas féministe. On ne peut qu’espérer que le Québec s’affiche très majoritairement féministe. [MJR] Source : http://www.lapresse.ca/actualites/201409/06/01-4797706-appel-a-tous-feministe-ou-pas.php

 

RESPONSABLE DES BRÈVES: Monique Hamelin, Marie-Josée Riendeau et Carmina Tremblay

Les brèves sont disponibles en format PDF