Célébration des icônes en acte

Date : 
13 Août, 1997 - 16:07
Type d'événement: 
Colloque

Cette  soirée met en scène les trouvailles des ateliers. Cinq icônes vivantes y ont été réalisées; elles sont jouées. Voici le déroulement de cette célébration.

 

Lieu : Le choeur de la chapelle. Les chaises y ont été disposées en demi-cercle. Les présentations se font au centre du demi-cercle.

 

Ouverture

 

Motet à sainte Ursule, interprété par Louise Courville. Ce motet est attribué aux Ursulines du temps de Marie de l'Incarnation, au XVIIe siècle.

 

Pour soutenir le jeu des actrices tout au long de la célébration, Louise se livrera magnifiquement et généreusement à différentes improvisations.

 

Mot d’introduction et de représentation de la soirée

 

« Ce soir, nous allons nous laisser imprégner par la présence de Christa. Elle est parmi nous. Laissons-la agir. Nous deviendrons Christa ».

 

Présentation des icônes

 

Les icônes, préparées dans les ateliers, sont jouées l'une après l'autre par les différentes équipes. Chacune met en relief une caractéristique de Christa.

 

1 Christa énergie

 

Cette icône est sans paroles. Elle cherche à illustrer l'énergie qui circule, qui rejoint des personnes dans diverses situations. Quatre femmes représentent les situations suivantes :

 

* Une personne qui souffre, qui se sent faible

* Une autre est toute repliée sur elle-même

* Une troisième semble désabusée

* Et Marie-Madeleine cherche, éplorée, le tombeau du Christ

 

Action : Christa arrive seule sur la scène, drapée d'un long foulard jaune, en exécutant des pas de danse, symbole de liberté. Soutenue par le rythme musical, elle va et vient, opérant dans de grands gestes la mise en circulation de l'énergie. Bientôt des personnages apparaissent aux quatre coins de la scène, portant chacun un foulard jaune dont on ne voit que la pointe.

 

Après quelques moments d'évolution en solo, Christa passe et repasse près de l'une ou l'autre des actrices, tirant à chaque fois sur le foulard de chacune de manière à le dégager. On voit alors les actrices réagir, s'animer, se redresser. C'est l'énergie de Christa qui circule - jusqu'à ce que les quatre personnages, d'abord isolés, se soient rapprochés pour entrer dans la danse avec Christa.

 

2 Christ et nos cinq sens

 

Nous avons pensé expérimenter la présence de Christa dans tout notre être par nos cinq sens.

 

La vue

 

Une bougie est allumée après chacune des phrases suivantes :

« Voici Christa comme « Lumière du monde. »

« Je vois Christa quand l'espérance se rallume dans les yeux d'une femme désespérée. »

« Je vois Christa quand une femme méprisée retrouve sa dignité. »

« Je vois Christa dans celles qui n'ont plus peur de prendre la parole et qui luttent pour la justice. »

« Je vois Christa présente dans notre liberté de célébrer. »

 

Le toucher

 

« Nous vous invitons à fermer les yeux puis à toucher la personne qui est à votre droite et à vous laisser toucher par elle. » En silence, chacune fait l'expérience de la présence de Christa dans l'autre.

 

L’odorat

 

« Nous vous invitons à fermer les yeux et à sentir la bonne odeur qui se dégage de Christa. » Pendant ce temps, Christa passe devant chaque membre de l'assemblée et l'asperge de parfum...

 

Le goût

 

« L'ekklèsia des femmes en marche arrive au pays où coulent le lait et le miel. Accueillons cette nourriture de Christa. » On distribue alors à chacune un petit contenant de lait sucré. Chacune goûte à la suavité de Christa.

 

L’ouïe

 

« Nous vous invitons à vous recueillir pour entendre l'écho de la voix de Christa dans

l'audition d'une pièce musicale exceptionnelle.. »

 

3  Christa, une présence qui se révèle

 

Chorégraphie exécutée sur une musique improvisée par Louise Courville

 

Dans le cadre d'une chorégraphie, nous avons tenté d'illustrer la présence de Christa au coeur de notre expérience. Enrubannée de tissu blanc, la membre de notre atelier qui personnifie Christa se tient au centre de la scène. Les autres membres de l'atelier tournent autour d'elle en la dégageant progressivement de son enveloppe qui se réduit bientôt à deux longs pans de tissu. La Christa est dégagé. Les chorégraphes s'empressent alors de s'entourer des bandes de tissu pour ne plus faire qu'un avec Elle.

 

Et voici que la présence de Christa se révèle de façon inattendue. Un merveilleux mouvement, qu'aucune des membres de notre équipe n'avait prévu, s'est emparé des femmes de l'assemblée qui, soulevées par une musique envoûtante, se sont laissé entraîner dans une farandole festive improvisée.

 

Ce fait illustre bien comment le dynamisme de la Christa ne peut ni ne doit être contraint, délimité, prévu par des contingences qui brimeraient sa liberté d'expression mais surtout de révélation.

 

4 Christa, donneuse de vie :  cène réécrite

 

Les cinq participantes miment le texte suivant avec Christa au centre qui exécute les gestes indiqués.

 

Première étape

 

Au moment d'être délivrée et d'entrer en travail,

elle prit son courage à deux mains,

elle rendit grâce,

les eaux se rompirent

et les sages-femmes comprirent qu'elle était

près de donner la vie.

 

Elle dit :

 

Voyez, accueillez et aimez

Ceci est mon corps, ceci est mon sang.

 

Chant par l'assemblée sur l'air de Comme lui

Comme femme pouvoir donner la vie

Comme femme créer l'éternité

Abriter en son corps d'aujourd'hui à demain

La Christa

 

Deuxième étape

 

Au moment d'être délivrée et d'entrer en travail

elle prit son courage à deux mains

elle rendit grâce

l'inspiration lui vint

et toutes comprirent qu'elle était près de donner la vie

 

Elle dit:

 

Voyez, accueillez et aimez

Ceci est mon corps, ceci est mon sang.

 

Chant par l'assemblée

Comme femme pouvoir donner la vie

Comme femme créer l'éternité

Faire surgir la beauté d'aujourd'hui à demain

La Christa

 

Troisième étape

 

Au moment d'être délivrée et d'entrer en travail

elle prit son courage à deux mains

elle rendit grâce

l'esprit l'anime

et toutes comprirent qu'elle était près de donner la vie

 

Chant par l'assemblée

Comme femme pouvoir donner la vie

Comme femme créer l'éternité

Instaurer la justice d'aujourd'hui à demain

La Christa

 

5. Christa l’anamèse

 

L'anamnèse c'est la prière de la messe qui suit l'élévation et qui rappelle la passion, la résurrection et l'ascension du Christ

 

 

Mise en scène avec accompagnements musicaux appropriés

 

Pour libérer une parole féministe dans le domaine du religieux, voici une réécriture de l'anamnèse :

 

Christa paraît: des équipières arrivent d'ici de là.

Christa souffre: Une femme s'avance courbée par la douleur.

Christa compatit: Deux autres vont la secourir'

Christa se libère: les équipières vont se placer derrière les femmes de l'assemblée, posent les mains sur les épaules des unes et des autres à tour de rôle.

Christa est là: toutes les participantes se lèvent.

 

Puis dans un rite qui reconnaît en chaque femme la présence de Christa, le front de chacune est ceint d'un ruban doré en même temps qu'est prononcée la bénédiction suivante inspirée du Livre des Nombres 6, 26.

 

 

« Que Christa nous bénisse et nous garde!

Que Christa fasse briller sur nous son visage

Qu'elle se penche vers nous!

Qu'elle nous apporte la paix! »

 

Chant final : Alléluia d'après Marie-Madeleine

Ce chant, d'une beauté émouvante, termine notre célébration des Icônes en acte.

 

À la salle de rencontre, la fête se poursuit dans l'échange, la sororité et le partage d'un bon vin, tout pétillant de l'esprit de Christa.

 

LIMINAIRE

Chaque année, le numéro d'hiver de L'autre Parole présente le Colloque de la
Collective.

Le Colloque, c'est un moment privilégié pour les membres de se rencontrer, de
« sororiser », de conforter l'identité du groupe, de fortifier son espérance.
Ce compte-rendu permet à celles qui n'ont pu être présentes à ce rendez-vous
de se nourrir du vécu collectif partagé durant le Colloque et, à celles qui l'ont vécu, le
bonheur de se remémorer d'heureux souvenirs, d'évoquer certaines émotions et
gratifications.

Le thème, centré sur Christa, a pu paraître utopique, éthéré, au premier abord.
Et pourtant, après avoir vécu le Colloque, c'est une Christa vibrante, stimulante,
attirante que nous portons dans nos coeurs en même temps que la Christa que nous
voulons devenir collectivement.

En parcourant les articles faisant mémoire de ce Colloque, vous reconnaîtrez
sans peine le mode d'agir de L'autre Parole : partir de la vie qui s'exprime, se partage,
se questionne pour aboutir, comme allant de soi, au surgissement d'un supplément
de vie inattendu, surprenant, gratifiant, exaltant... ce qui fart dire à l'une des
participantes : « Célébrer, dans L'autre Parole, c'est une expérience unique. On ne
retrouve pas cela, ailleurs. »

Aux Actes du Colloque, s'ajoutent deux articles tirés d'événements actuels
particuliers ainsi que notre rubrique habituelle : Saviez-vous que...

Bonne lecture !

YVETTE LAPRISE, MYRIAM, MONTRÉAL